"Lullaby to my father" d'Amos Gitaï, en salle le 16 janvier 2013

"Lullaby to my father" est l'histoire de Munio Weinraub Gitaï, jeune étudiant en architecture au Bauhaus. A travers un voyage formateur et initiatique où se mêlent souvenirs intimes et événements historiques, le film nous dévoile le parcours du père du réalisateur en tant que jeune architecte à travers l'Allemagne, la Suisse, la Pologne et Israël.

 

 

 

LULLABY TO MY FATHER
réalisé par Amos Gitaï
avec Jeanne Moreau, Hanna Schygulla, Amos Gitaï, Ran Danker, Yaël Abecassis,
coproduit par ARTE France Cinéma, Agav Films et Elefant Film
distribué par Epicentre Films.
1h30

sort en salle le 16 janvier 2013.

Mostra de Venise 2012 - Hors compétition

Le film entrelace événements historiques et souvenirs intimes. J’observe la façon dont l’architecture représente les transformations de la société et ceux qui donnent forme à cette architecture. Nous suivons le parcours de Munio, mon père, né en 1909 en Silésie, en Pologne, fils d’un métayer d’un junker prussien. A l’âge de 18 ans, Munio part à Berlin et à Dessau pour aller rencontrer Walter Gropius, Kandinsky et Paul Klee au Bauhaus. En 1933, le Bauhaus est fermé par les nazis, qui accusent Munio de trahison envers le peuple allemand. Munio est emprisonné, puis expulsé à Bâle. Il part pour la Palestine. A son arrivée à Haïfa, il entame une carrière d’architecte et il adapte les principes européens modernistes au Moyen Orient.

> le dossier de presse du film